Menu


Catégories

Service

SERVICE CLIENT
K19 ATX 115 perspektivisch HRes RGB - lens cropped
ALLER À MY SERVICE

Produits et services techniques, Conseils et soins, Tutoriels, Documents à télécharger, Déclarations de conformité

SERVICE CLIENTELELun - jeu 08:00 - 17:00 / Ven 08:00 - 12:00(800) 426-3089customerservice@swarovskioptik.com

Liste des RevendeursTrouver des revendeurs à proximité de vousAccéder à la liste des revendeurs
Votre langue:
français
BISON WONDERLAND by Cindy GoeddelBISON WONDERLAND by Cindy GoeddelBISON WONDERLAND by Cindy Goeddel

Localiser et photographier les animaux en hiver

La faune hivernale de Yellowstone

Temps de lecture: 4 minutes

L’hiver dans le parc national de Yellowstone est, pour le moins, extrême – tant pour la faune que pour les photographes. Mais quelques conseils pratiques et des techniques de survie vous permettront de vivre de merveilleux instants en observant la faune et de capturer des images mémorables.

Fox jumping high in the snow. Image by Cindy Godell. Bobcat looking out of the snow. Image by Cindy Godell.
Bisons walking through the deep snow. Image by Cindy Godell

J’adore l’hiver dans le parc et toutes les opportunités qu’il offre, car la présence humaine diminue et la neige crée un arrière-plan dégagé et mystique, permettant de capturer des images incroyables de la faune. J’ai eu le privilège d’observer des renards qui poursuivaient leurs ombres, des bisons qui se frayaient un chemin dans la neige jusqu’aux épaules, des lynx roux qui nageaient dans des rivières glacées, des loutres qui s’ébattaient comme des enfants, des coyotes qui traquaient leurs proies et des loups qui hurlaient dans la lumière pâle de l’aube. Ces rencontres sont la raison de vivre des photographes animaliers.

Je suis instructrice de photographie et guide touristique agréée à Yellowstone, et j’aime partager avec d’autres ma passion pour la photographie animalière en hiver. Alors, voici quelques conseils utiles pour prendre des photos de la faune dans les conditions hivernales les plus glaciales :

Tout d’abord, et c’est le plus important : respectez la faune et son habitat

À Yellowstone, vous devez rester à au moins 25 mètres de la faune, et à 100 mètres des loups et des ours. Cette règle est particulièrement importante en hiver, car il est vital de ne pas déranger un animal lorsque ses réserves sont au plus bas. Étudiez vos sujets à l’avance, afin de connaître leurs signes de stress. Chez le bison, par exemple, ces signes incluent le fait de se lécher le nez ou de lever la queue. Des oiseaux stressés peuvent émettre des cris d’alarme. Si vous remarquez qu’un animal cesse de se nourrir ou modifie son comportement de quelque façon que ce soit en raison de votre présence, vous êtes trop près. Reculez lentement et calmement, puis attendez que l’animal s’apaise. S’il ne s’apaise pas, reculez encore davantage ou quittez les lieux.

A fox is enjoying the winter sunshine during an afternoon nap in Yellowstone National Park. Image by Cindy Godell
Aucune photographie ne mérite que l’on mette en péril le bien-être de la faune.

Les meilleurs endroits pour l’observation : où trouver les espèces les plus emblématiques

Se déplacer dans Yellowstone en hiver peut être un véritable défi. L’unique route qui reste ouverte à la circulation régulière en hiver relie Mammoth Hot Springs à l’entrée nord-est du parc. Heureusement, cette route traverse le célèbre site de Lamar Valley, un endroit idéal pour photographier la faune hivernale. Pour accéder aux autres endroits, toutefois, vous devrez vous déplacer en motoneige guidée ou en autoneige. À Lamar Valley, vous pourrez observer bon nombre des espèces les plus emblématiques de Yellowstone, notamment des loups, des coyotes, des renards, des élans, des orignaux, des bisons et des mouflons d’Amérique. Pour observer des antilopes d’Amérique, rendez-vous à Gardiner Basin. Les aigles, les cygnes trompettes et les canards fréquentent à la fois les fleuves Yellowstone et Madison. Les lynx roux et les coyotes chassent souvent le long du fleuve Madison, et vous pourrez probablement observer des loutres, des castors et des renards le long du fleuve Yellowstone dans Hayden Valley, qui est également un endroit idéal pour photographier des bisons dans la neige profonde.

!!!A WEASEL A DAY KEEPS THE SADNESS AT BAY! BY CINDY GOEDDEL - ermine in the snow
!!!Image 04 LOOKING UP BY CINDY GOEDDEL - Coyote walking through the snow
Comment localiser les animaux en hiver

Les traces hivernales racontent une histoire. Ma technique hivernale privilégiée pour localiser les loups, les belettes, les coyotes, les loutres et les renards est de suivre leurs traces. Pas à pied, mais avec des jumelles ou des longues-vues d’observation de qualité. Nombre de mes clients ont observé leurs premiers loups sauvages avec mes jumelles EL 8,5x42 ou ma longue-vue d’observation de 95 mm de SWAROVSKI OPTIK. J’emporte les deux pour travailler comme guide et pratiquer l’ornithologie, et presque tous les véritables passionnés de faune à Yellowstone utilisent des équipements de SWAROVSKI OPTIK, pour leurs performances optiques inégalées. Leur capacité à collecter la lumière vous donne un avantage crucial, notamment à l’aube et au crépuscule, et c’est ce qui me permet de repérer et d’observer des choses qui échappent à d’autres.

L’enseignement ? Apprenez à identifier les traces dans la neige des espèces que vous souhaitez photographier et utilisez de bonnes optiques.
Otter having fun sliding on the ice. Image by Cindy Goedell.

J’ai repéré des

traces fraîches de glissades de loutres


à Hayden Valley, avec mes jumelles SWAROVSKI OPTIK, qui m’ont conduite à un groupe de loutres. Cette observation a permis à mon groupe de suivre et photographier trois loutres en train de parcourir près de 8 km dans la neige poudreuse fraîche, en s’arrêtant pour pêcher, avant de laisser glisser le long de la paroi abrupte, haute de 32 mètres, du canyon des Chutes supérieures de Yellowstone. Alors, quel enseignement en retirer ? Apprenez à identifier, dans la neige, les traces des espèces que vous souhaitez photographier et équipez-vous de bonnes optiques.

Quels équipements devez-vous envisager d’emporter ?

Appareil photo et objectifs

Transporter des équipements du froid extrême dans un véhicule chauffé provoque la formation de condensation. Pour éviter ce phénomène, conservez les objectifs et les boîtiers dans des sacs en plastique lorsque vous êtes dans le véhicule ; retirez les éléments des sacs pour prendre des photos, puis remettez-les immédiatement dedans avant de remonter dans le véhicule, afin d’éviter que l’humidité ne se forme sur vos objectifs ou à l’intérieur de votre appareil photo. Si de la poussière ou de la neige se dépose sur votre objectif, ne soufflez pas : votre souffle formera une couche gelée désordonnée.

Piles

Le froid réduit la durée de vie des batteries, alors prévoyez toujours des piles de rechange et des cartes mémoire supplémentaires. Conservez-les dans une poche intérieure, afin qu’elles restent au chaud.

Trépied

Laissez un peu de jeu dans les pieds de votre trépied avant de l’enfoncer dans la neige, afin que la force de la neige n’écarte pas excessivement les pieds. Laissez également 3 à 5 centimètres de chaque pied exposé, afin d’avoir quelque chose à saisir si la glace gèle autour des pieds.

Mesure

Le système de mesure de votre appareil photo suppose que tout doit refléter 18 % de la lumière (gris moyen). Or, la neige reflète beaucoup plus de lumière. Aussi, lorsque vous photographiez un fond blanc, votre appareil photo essaiera de le mesurer comme s’il était gris, plutôt que blanc. Le résultat sera une image sous-exposée, sur laquelle la neige blanche immaculée devient gris sale. Pour compenser ce phénomène, ajoutez des paliers d’exposition supplémentaires.

Composition

Choisissez un arrière-plan qui mettra au mieux en valeur votre sujet, comme de la neige immaculée ou un ruisseau fumant. Ensuite, attendez patiemment que l’animal entre dans votre cadre... et que la magie opère.

Attendez patiemment que l’animal entre dans votre cadre... et que la magie opère.
Portrait Cindy Goeddel

À propos de l’auteur

Cindy Goeddel


Cindy Goeddel est une photographe professionnelle de la faune et une naturaliste originaire du Montana, aux États-Unis. Elle anime des ateliers de photographie [goeddelphotography.com] dans le parc national de Yellowstone, en Alaska, en Afrique et en Antarctique. Elle se passionne pour la capture d’images qui transmettent l’esprit de la faune et incitent les personnes à protéger cette terre merveilleuse et ses habitants. Pour observer la faune et suivre les traces des animaux, elle utilise des jumelles EL 8,5 x 42 et un module oculaire ATX avec un module objectif 95 mm.

Texte et photos de Cindy Goeddel

Découvrez son travail sur www.GoeddelGallery.com

Aller àAperçu de toutes les histoires
!!!Greatest Wildlife Spectacles: Nature Explorer Mick Dees - Bald eagles in Alaska EO9A5229LES PYGARGUES À TÊTE BLANCHE EN ALASKACONTEMPLER LES MAÎTRES DES CIEUX Temps de lecture: 4 minutes