Menu


Catégories

Service

SERVICE CLIENT
K19 ATX 115 perspektivisch HRes RGB - lens cropped
ALLER À MY SERVICE

Produits et services techniques, Conseils et soins, Tutoriels, Documents à télécharger, Déclarations de conformité

SERVICE CLIENTELELun - jeu 08:00 - 17:00 / Ven 08:00 - 12:0000800 3242 5056customerservice@swarovskioptik.com

Liste des RevendeursTrouver des revendeurs à proximité de vousAccéder à la liste des revendeurs
Votre langue:
français
History Building Company, Absam TyrolHistory Building Company, Absam TyrolHistory Building Company, Absam Tyrol

Histoires de l’archive

Le désir de perfection et la joie de l’expérimentation

copyright Swarovski Corporate Archive

Le commencement

La passion du progrès


Wilhelm, le fils aîné de Daniel Swarovski, était passionné de sciences naturelles et désireux d’expérimenter comme son père. Qu’est-ce qui lui a donné l’idée de construire des jumelles et de fonder l’entreprise SWAROVSKI OPTIK à Absam ?

Daniel a reconnu les talents de ses fils et les a encouragés autant qu’il pouvait. Wilhelm a ainsi pu insuffler sa passion pour la chimie dans le développement de sa propre production de verre. Cependant, il n’avait pas encore atteint son objectif. Il aspirait à améliorer continuellement la qualité, et a développé un verre sans bulles et sans stries qui, en termes de qualité, se rapprochait beaucoup du verre optique. Par la suite, sa ténacité s’avérerait extrêmement utile dans la fabrication du verre optique.

copyright Swarovski Corporate Archiv

Astronome amateur

La passion de voir plus loin


Outre les sciences naturelles, Wilhelm avait un autre loisir : l’astronomie. La passion de voir plus loin et l’intérêt qu’il portait aux sciences physiques lui ont donné envie de créer ses propres jumelles. Les premières esquisses et les prototypes calculés par ses soins avec du verre optique issu de la production de l’usine ont vu le jour dès les années 1930. La taille des prismes et des lentilles est un art délicat, que Wilhelm a acquis par la pratique. Il a effectué différents essais de taille et de polissage dans son appartement. Sa volonté d’expérimenter ne connaissait pratiquement aucune limite, et même les bas de soie de sa femme n’étaient pas à l’abri de ses expériences.

©Swarovski Corporate Archive
La construction de l’usine dans la forêt

Après que la tempête de la Seconde Guerre mondiale se soit quelque peu apaisée, la demande de pierres précieuses à Wattens a de nouveau augmenté, et Wilhelm a pu réfléchir à la poursuite de ses projets initiaux. Cependant, il n’y avait pas assez de place au sein de l’entreprise pour plusieurs divisions de production (même la production d’abrasifs prévoyait déjà de déménager), et Wilhelm a donc dû chercher un autre site. Sitôt dit, sitôt fait ! Il a trouvé des locaux adéquats à Absam. Une vaste propriété avec des garages offrait beaucoup d’espace, mais peu de confort. En raison d’une pénurie générale de matériaux, les locaux n’ont pu être rénovés que de façon très sommaire ; les installations sanitaires ressemblaient initialement à des latrines, et un camion ouvert faisait office de navette pour les employés. Cependant, les gens étaient heureux d’avoir un emploi. Peu après le lancement, quelque 170 employés travaillaient pour SWAROVSKI OPTIK à Absam.

Photographie: ©Swarovski Corporate Archive, 1950
History people 1955
History people 1955
Lancement de la production

À des temps nouveaux et changeants se sont également associés de nouveaux besoins du marché : la demande de biens de consommation, tels que les verres de lunettes, avait énormément augmenté. Heureusement, certaines des mêmes machines étaient utilisées pour fabriquer les optiques de jumelles et les verres de lunettes. Conformément aux informations figurant dans la licence commerciale, qui atteste de la fondation de l’entreprise SWAROVSKI OPTIK avec l’indication « Production en usine de tous types de verres optiques, notamment les verres et montures de lunettes, ainsi que les composants associés et les dispositifs et appareils optiques », la production pouvait enfin démarrer.