SERVICE CLIENTELELun - jeu 08:00 - 17:00 / Ven 08:00 - 12:0000800 3242 5056customerservice@swarovskioptik.com

Liste des RevendeursTrouver des revendeurs à proximité de vousAccéder à la liste des revendeurs
Rufous-tailed Hummingbird ID 1576004Rufous-tailed Hummingbird ID 1576004Rufous-tailed Hummingbird ID 1576004

observation de la faune

L’Équateur enchanteur

Temps de lecture: 3 minutes

Observer la faune depuis les jungles amazoniennes jusqu’aux sommets enneigés des Andes.

L’Équateur est l’une des destinations les plus incroyables de la planète pour l’observation de la faune. Le pays présente un attrait énorme pour les personnes qui cherchent à s’initier à l’observation des animaux dans leur habitat naturel. Situé à cheval sur l’équateur, l’Équateur est profondément enraciné dans les tropiques et se trouve à l’épicentre de la biodiversité mondiale.

Les jungles tropicales du bassin amazonien grouillent de vie : d’énormes aras écarlates survolent des loutres géantes et des dauphins du fleuve Amazone. À l’ouest de l’Amazonie se dressent les forêts tropicales, qui abritent plus de 80 espèces spectaculaires de colibris, ainsi que le solitaire ours des Andes. Dans les hauteurs des Andes, le climat devient frais ; les vastes prairies ouvertes sont habitées par quelques tapirs des montagnes au pelage laineux, pesant 250 kg, et par le condor des Andes à l’envergure de 3 mètres. Au large, au moins 17 espèces de baleines parcourent les 1 000 kilomètres entre le continent et les îles Galápagos, où l’on peut apercevoir certains des plus grands requins-baleines du monde. Mesurant 18 mètres de long, ces animaux sont encore plus grands qu’un mégalodon.

L’AMÉRIQUE DU SUD MÉRITE LE SURNOM DE « CONTINENT DES OISEAUX », CAR C’EST LÀ QUE LA DIVERSITÉ DES OISEAUX ATTEINT DES VALEURS STRATOSPHÉRIQUES : PLUS DE 3 700 ESPÈCES, SOIT UN TIERS DE TOUTES LES ESPÈCES D’OISEAUX DE LA PLANÈTE !

L’Équateur possède une impressionnante diversité d’espèces, mais c’est le nombre d’espèces d’oiseaux qui en a fait une destination si prisée des passionnés d’observation de la faune et des oiseaux. Si les tropiques s’enroulent autour du monde comme un ruban imaginaire, tous les tropiques ne sont pas égaux. L’Amérique du Sud mérite le surnom de « continent des oiseaux », car c’est là que la diversité des oiseaux atteint des valeurs stratosphériques : on y dénombre plus de 3 700 espèces, soit un tiers de toutes les espèces d’oiseaux de la planète ! Les pays tropicaux du nord de l’Amérique du Sud (Équateur, Colombie, Brésil et Pérou) forment un groupe d’élite, offrant une diversité d’espèces inégalée, tant sur le continent que sur la planète. La preuve en est le nombre extraordinairement élevé d’espèces d’oiseaux en Équateur : 1 620, dans un pays à peine plus petit que l’Italie.

Choco Toucan ID1576444Chestunt-breasted Coronet temperate ID 1576448
1 620 espèces d’oiseaux dans un pays à peine plus petit que l’Italie !

Les colibris sont l’une des espèces les plus appréciées d’Équateur. Bien que leur présence ne se limite pas aux tropiques, ils ne sont jamais aussi variés ou facilement observables ailleurs. L’Amérique du Nord ne compte que 19 espèces communes de colibris, tandis que l’Équateur en abrite plus de 130 (soit plus d’un tiers des espèces mondiales). Parées de noms fantaisistes tels que brillant à bandeau, saphir œnone et héliange à queue bleue, ces fées des forêts sont toutes régulièrement observées lorsque l’on sait où les chercher. Ce n’est pas seulement la diversité des espèces qui rend les colibris d’Équateur passionnants, mais être entouré de centaines de colibris dans des endroits comme les établissements Tandayapa Bird Lodge ou Buenaventura Reserve est vraiment une expérience enchanteresse !

Préparatifs avant l’expédition
1CLIMATS ET ALTITUDESL’Équateur est un pays tropical, et son climat est donc constant tout au long de l’année. Cependant, la grande variété d’altitudes signifie que lors d’un voyage, vous devez à la fois vous préparer pour des climats froid, chaud, tempéré et humide. Il est en outre probable que vous rencontriez de la pluie partout où vous irez, sauf aux Galápagos. Les pluies régulières offrent généralement les meilleures conditions pour l’activité de la faune.
2CONDITIONS D’ACCÈSPour la plupart des citoyens (États-Unis, pays européens, Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud), un visa n’est pas nécessaire. Une attestation d’assurance médicale peut être demandée par les services d’immigration.
3DIFFICULTÉ PHYSIQUELa majeure partie des Galápagos est facile d’accès, tandis que la découverte de l’Amazonie nécessite d’emprunter les sentiers de randonnée et que les Andes sont plus escarpées. Cependant, la plupart des circuits proposent un mélange de routes et de sentiers de randonnée assez faciles, avec seulement quelques courts tronçons escarpés.
Ecuador Rain Forest 1576037
K21 GettyImages-1057367700 CMYK
Ecuador

HÉBERGEMENT
La plupart des régions dédiées à l’observation de la faune proposent des hébergements agréables, continuellement alimentés en électricité, avec des salles de bain privatives. Beaucoup disposent également d’un accès à Internet. On trouve partout des toilettes occidentales. Un service de blanchisserie est généralement disponible, toutefois seulement si vous passez deux nuits ou plus sur place.
DEVISE
L’Équateur utilise le dollar américain. Il peut être difficile d’obtenir de la monnaie sur les grosses coupures, c’est pourquoi il est préférable d’avoir sur soi une sélection de petites coupures (1, 5, 10, 20 dollars). Les distributeurs automatiques de billets sont largement répandus dans les grandes villes, comme Quito et Guayaquil, mais ils peuvent être rares sur les sites d’observation de la faune et de la flore.
ÉLECTRICITÉ
La plupart des sites sont alimentés en électricité 24 heures sur 24. Cela comprend la plupart des bateaux aux Galápagos et des pavillons en Amazonie. Certains sites utilisent plus rarement un générateur, qui n’est éteint qu’au milieu de la nuit.
EAU
Ne buvez jamais l’eau du robinet. De nombreux gîtes ornithologiques disposent de grands réservoirs d’eau purifiée depuis lesquels vous pouvez remplir les bouteilles que vous avez apportées. Un purificateur d’eau à UV personnel est toujours une bonne option durable pour votre bouteille d’eau.

VÊTEMENTS

Ο Un bonnet et des gants chauds, si vous visitez des sites en altitude dans les Andes
Ο Privilégiez des tissus légers, qui sèchent rapidement
Ο Dans les zones humides, des chemises légères à manches longues et des pantalons pour les excursions, afin de réduire la probabilité de piqûres d’insectes
Ο Des chaussures de randonnée basses ou montantes, avec une couche extérieure imperméable
Ο Un maillot de bain pour les Galápagos, où le snorkeling complète idéalement l’observation de la faune
Ο Un chapeau à bord large et/ou une casquette de baseball pour s’abriter


AUTRES ARTICLES ESSENTIELS

Ο Des jumelles sont essentielles pour profiter pleinement de toute excursion pour observer la faune (par exemple, NL Pure 42 ou CL Companion 8x30)
Ο Une longue-vue d’observation. Très utile en Équateur depuis les routes des Andes ou les tours érigées sous la canopée en Amazonie ; le modèle ATX 65, compact et léger, est une option fantastique
Ο Crème solaire
Ο Adaptateur secteur universel
Ο Répulsif anti-insectes. Les produits naturels, tels que les huiles d’eucalyptus citronné, de menthe poivrée ou de citronnelle sont recommandés à la place des produits toxiques à base de DEET
Ο Paquet de mouchoirs ; il n’y a pas toujours de toilettes publiques à proximité lorsqu’on est en pleine la nature. Veillez à bien enterrer votre papier hygiénique
Ο Le gouvernement équatorien pourrait bientôt exiger que tous les visiteurs de l’Amazonie soient vaccinés contre la fièvre jaune. Ce vaccin doit être fait une fois seulement et reste efficace toute la vie. Vous devrez apporter le certificat avec vous
Ο Les vaccins habituels, tels que les vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), la diphtérie, le tétanos et la coqueluche, ainsi que la varicelle, sont recommandés
Ο Une quantité suffisante de médicaments personnels spécifiques
Ο Trousse de premiers secours personnelle

AUTRES ARTICLES ESSENTIES

Ο Appareil photo : les colibris et les tangaras sont de superbes sujets lorsqu’ils volent autour des mangeoires des pavillons dans les Andes Ο Lunettes de soleil
Ο Bouteille d’eau réutilisable

NL Pure 10x32 Burnt Orange
ONE FOR EVERYWHERENL Pure 32
Swarovski Optik Binocular NL Pure 10x42
ONE FOR NEW INSIGHTSNL Pure 42
Sam Woods, Tropical Birding

Guide pour Tropical Birding

Sam Woods


Sam Woods est guide d’excursion professionnel pour Tropical Birding. Il travaille depuis maintenant 15 ans pour l’entreprise située à Quito, en Équateur. Originaire du Royaume-Uni, il a également travaillé comme guide pour l’établissement Tandayapa Bird Lodge, dans les Andes équatoriennes. À l’âge de 11 ans, l’observation d’une paire de mésanges (charbonnière et bleue) dans un parc de Londres a changé sa vie. Il s’est instantanément passionné pour les oiseaux et a obtenu un diplôme en sciences de l’environnement, qui l’a conduit pour la première fois dans les Andes équatoriennes, pour y étudier les colibris. Depuis l’obtention de son diplôme, sa soif de voyages ornithologiques n’a fait que s’intensifier et, après avoir rejoint Tropical Birding, il a voyagé sur les sept continents. Il a écrit des articles pour le magazine « Birder’s Guide » de l’ABA, ainsi que d’autres magazines d’ornithologie, et est co-auteur de plusieurs guides pratiques consacrés aux oiseaux et à la faune d’Australie. Il a également été le principal contributeur photographique de l’ouvrage « Birds of Western Ecuador: A Photographic Guide », récemment publié.